pour Proust en Haïtien

 

dans l'atmosphère mobile –

nous sommes libérés de l'interprétation

nous ne sommes pas son sujet

nos pensées atterrissent nulle-part

nous chantons parole…parole…parole…

 

nous portons les lettres sans les lire

nous ne portons pas de messages

nous survolons la séduction

 

notre regard est écarté

nous n'avons pas d'histoire

nous ne confirmons rien

nous ne sommes pas conscients

 

nous n'avons pas d'expérience d'être

à la nuit tombée nous n'avons pas de rêve

nous n'existons plus

                                       

nous sommes des oiseaux sans plumes.                                       

 

 

                       

en octobre 2015